Dianabol (Méthandrosténolone) : Profil du stéroïde anabolisant

Le dianabol fait partie des stéroïdes les plus prisés sur le marché. Il doit sa réputation à sa capacité à augmenter la masse musculaire rapidement depuis la fin des années 50. Possède-t-il encore autant de mérite ? Quelles sont ses actions ? Existe-t-il des effets secondaires à la prise ?

Retrouvez aussi nos dossiers sur les autres produits dopants

Qu’est-ce que le dianabol ?

DianabolSi l’histoire des autres compléments alimentaires est associée au traitement de certaines pathologies, celle du Dianabol est assez différente. Depuis sa création à la fin des années 50 jusqu’à maintenant, il sert avant tout à gagner de masses musculaires.

Il doit son effet anabolisant à son principal actif : le méthandrosténolone. Il s’agit d’une molécule à la capacité puissante qui favorise rapidement la prise de masse. Son administration est nécessaire à ceux qui souhaitent prendre du poids ou qui ont du mal à prendre des muscles.

Bon à savoir : Il existe une alternative légale au Dianabol, sans effets secondaires ou indésirables :

D-Bal crazy bulk

D-Bal : Alternative légale au Dianabol

L’histoire du Dianabol

La production du Dianabol remonte au milieu du 20e siècle, à l’époque des Jeux olympiques. Alors que les Russes font appel aux dopage via la testostérone pour renforcer leurs performances, les Américains recourent à la méthandrosténolone pour gagner des muscles tout en perdant du poids.

Son succès était aussi fort, qu’il a ensuite servi de produits anabolisants chez les acteurs, les culturistes professionnels et athlètes de haut niveau.

Malheureusement, sa production et sa circulation restent interdites dans nombreux pays y compris en France.

Quelle est la composition du Dianabol

Son principal actif est le méthandrosténolone, appelé aussi « methandienone » qui est capable d’augmenter rapidement la masse musculaire.

À part le méthandrosténolone, le Dianabol contient également de :

  • acide stéarique ;
  • cellulose microcristalline ;
  • dextrose ;
  • magnésium ;
  • oxyde de titane ;
  • silicium ;
  • triacétine.

L’ensemble de ces ingrédients lui procurent ainsi son effet androgène et son action anabolique très efficace.

Comment le dianabol agit-il sur l’organisme ?

La prise rapide de masse musculaire

D’abord, sachez que le Dianabol possède un indice :

  • androgène de 60 ;
  • anabolique de 210.

Ces chiffres lui permettent de surpasser de loin la performance de la testostérone dont l’indice anabolique se situe à la moyenne de 100.

Par conséquent, ce stéroïde anabolisant est capable d’augmenter rapidement la quantité de protéines synthétisées dans les cellules musculaires. Sa prise favorise rapidement la prise de masse. Mais pas que ! Il stimule également l’énergie pendant l’effort et enfin, il aide à la réparation des fibres après les exercices.

Action sur la glycogénolyse

Son effet sur la glycogénolyse lui confère sa particularité par rapport aux autres stéroïdes. Il fournit à votre organisme toute l’énergie nécessaire lors de l’effort. Son secret réside dans sa capacité à :

  • Casser d’abord la chaine de glycogène ;
  • Pour ensuite le changer en glucose facilement utilisable par les tissus musculaires.

Son action permet ainsi de renforcer votre endurance physique et votre force pendant les phases d’entrainement.

Augmentation de la rétention d’azote

Le Dianabol fait partie des stéroïdes ayant la capacité de retenir de l’azote qui compose 15 % des tissus musculaires. La présence de cette molécule est nécessaire afin de prévenir le catabolisme musculaire (perte de masse).

Indirectement, son action de rétention d’azote incite le corps à mieux dépenser les glucides, ce qui permet d’améliorer votre endurance et votre force physique.

Sécrétion d’insuline

Le dianabol produit un effet favorable sur le pancréas en stimulant la production d’insuline. Rappelons que cette hormone incite les muscles à se servir des glucoses et des acides animés en tant que source d’énergie.

Quel est le résultat obtenu ?

Nous sommes incapables de vous exposer des chiffres exacts sur le résultat obtenu après la prise de Dianabol. La raison est simple : les gains dépendent de :

  • Votre métabolisme ;
  • Votre niveau de musculation ;
  • Votre régime alimentaire ;
  • Vos exercices physiques ;
  • Votre état de santé.

Mesurer sa performance est d’autant plus difficile, en ce sens où la prise de masse s’accompagne avec une rétention d’environ 12 % d’eau. Cette situation arrive le plus souvent si vous prenez des stéroïdes possédant des effets hydrosodés.

Comment prendre le dianabol ?

cure dianabol

Posologie

Le dosage dépend de votre objectif personnel :

  • Pour une prise de masse normale : 15 mg/jour ;
  • Pour un résultat plus visible : 20 à 25 mg/jour.

Retenez juste que vous devez éviter d’aller au-delà de 50 mg, au risque de vous exposer à des effets indésirables graves.

Par contre, si vous envisagez de consommer plus de 30 mg, n’hésitez pas à consulter l’avis d’un médecin.

Durée de la cure

Votre cure peut s’étaler de 4 à 6 semaines au maximum. Quant au moment de la prise, il doit se faire, matin, midi et soir afin de maintenir un taux stable de dianabol dans la circulation sanguine.

Si possible, prenez votre comprimé ou votre gélule lors des repas. L’objectif est de réduire les éventuels problèmes gastriques.

Disponibilité, prix et achat

Comme les autres stéroïdes anabolisants, la vente du Dianabol est interdite dans certains pays européens y compris en France. Des agences exercent d’ailleurs un contrôle antidopage chez les fédérations sportives, afin de détecter les produits compromettants. Ils prévoient des sanctions le cas échéant.

Malgré l’interdiction, certains consommateurs continuent de s’en procurer sur le marché noir, ou sur Internet, là où sa composition n’est pas règlementée. Les risques sont donc énormes.

Le prix varie d’un commerçant à un autre, mais en général, il est compris entre 60 à 70 euros pour 500 comprimés.

Les effets secondaires

Même si le Dianabol est loin de faire partie des stéroïdes les plus dangereux, sa prise reste très controversée chez certaines personnes.

En effet, il entraine des effets secondaires que l’on peut classifier en 5 catégories :

Effet oestrogénique

À long terme, les effets oestrogéniques du Dianabol apparaissent y compris chez les hommes. Sous l’action de l’aromatase (processus déclenchant la synthèse des œstrogènes), il se transforme en méthylestradiol, une hormone féminine, ce qui entraine des effets secondaires :

  • Rétention d’eau ;
  • Gynécomastie ;
  • L’hypertension artérielle.

En pratique, les consommateurs font appel aux inhibiteurs de l’aromatase pour prévenir les effets œstrogéniques du Dianabol. Ils n’hésitent pas à prendre de l’anastrozole ou encore de l’aminoglutéthimide.

Effet androgénique

Contrairement aux autres stéroïdes, le Dianabol contient peu d’androgène, mais il provoque néanmoins des effets secondaires liés à la présence de cette hormone. Nous pouvons citer :

  • L’acné ;
  • L’accélération de la perte des cheveux ;
  • L’apparition de la pilosité.

Chez la gent féminine, on remarque d’ailleurs des signes de virilisation, comme l’approfondissement des cordes vocales ou l’augmentation de la pilosité dans certaines zones.

Effet cardiovasculaire

La prise du Dianabol produit des effets négatifs sur votre niveau de cholestérol. Elle risque d’augmenter le taux de LDL (la mauvaise graisse) dans le sang.

Pourtant, l’accumulation à long terme de mauvais cholestérol provoque l’apparition de plaques dans les artères. La solution est donc d’éviter la prise surtout si vous avez déjà des antécédents de troubles cardiovasculaires.

Certains consommateurs préviennent les effets cardiovasculaires du Dianabol en adoptant simplement un mode de vie saine. Ils accompagnent la prise avec une alimentation saine et une activité physique régulière.

Sur la testostérone

Comme tous les stéroïdes anabolisants, le Dianabol réduit la production naturelle de testostérone. Leurs consommateurs sont donc appelés à associer la prise avec une forme de testostérone exogène. À défaut, il provoque :

  • La fatigue ;
  • La difficulté à gagner de la masse musculaire ;
  • La diminution du niveau d’énergie ;
  • La dépression.

Après la prise du Dianabol, vous devez néanmoins prendre les mesures nécessaires afin que votre production naturelle de testostérone reprenne normalement (PCT).

Hépatotoxicité du complément alimentaire

Le Dianabol fait partie des stéroïdes C17-aa, ce qui signifie qu’il présente des risques de toxicité pour votre foie. Dans ce cas, il entraine une hausse de l’enzyme hépatique. À long terme, sa prise provoque des dommages.

Néanmoins, il est tout à fait possible de réduire son hépatotoxicité en :

  • Limitant la durée de la cure à 6 semaines maximums ;
  • Faisant une pause de 6 semaines avant de reprendre la prise ;
  • Respectant le dosage indiqué ;
  • Évitant l’excès d’alcool, les médicaments en vente libre.

Quelle alternative légale ?

Il est tout à fait possible de profiter des bienfaits du Dianabol sans subir ses effets secondaires en optant pour les alternatives légales. Chez Crazy Bulk vous en trouverez un substitut de qualité avec D-Bal.

Ce produit possède les mêmes propriétés que le Dianabol, mais à la seule différence qu’il produit peu de conséquences graves sur votre santé.

D-Bal crazy bulk

D-Bal : Alternative légale au Dianabol

4.2/5 - (11 votes)